Site Meter
Pour poser vos questions, une adresse:
entraidebibliophile @ gmail.com

Nous recherchons en permanence toute information sur les éditions des Mille et une nuit d'Antoine Galland avant 1730. N'hésitez pas à nous contacter si vous être en possession d'un volume.

jeudi 7 avril 2011

Les mille et une nuit d'Antoine Galland - 1704-1717

Si vous avez un tome ou plusieurs tomes des Mille et une nuit à vendre, dans une édition avant 1730, n'hésitez pas à prendre contact avec moi par mail.


Bonjour,

aujourd'hui, une question personnelle. Je cherche à savoir précisément les éditeurs successifs de la première édition des mille et une nuit (sans s à nuit dans l'EO), parue entre 1704 et 1717 et les rééditions éventuelles de cette période.

Ce que j'ai trouvé avec certitude:
- les huit premiers volumes ont paru chez la Veuve Barbin à Paris (entre 1704 et 1709)
- s'étant disputé avec celle-ci, il changea d'éditeur.
- on trouve grace au ccfr: "A Paris : Chez la Veuve de Claude Barbin : Chez Hilaire Foucault : En la boutique de Claude Barbin, chez la Veuve Ricoeur : Chez Florentin Delaulne , 1705-1717 " (série complète à la bibliothèque municipale d'Albi)
- tous les volumes sont des in-12
- l'édition parisienne est la première. L'édition lyonnaise, plus petite (quoique In-12 aussi) est postérieure à la parisienne
- tome deuxième, 1705, Paris, Vve de Cl Barbin, [8]-323p
- tome quatrième, 1704, Paris, Vve de Cl Barbin, [10]-347p
- tome cinquième, 1705, Paris, Vve de Cl Barbin, [10]-345p
- tome sixième, 1705, Paris, Vve de Cl Barbin, [6]-460p
- tome septième, 1706, Paris, Vve de Cl Barbin, [2]-392p
- tome huitième, 1709, Paris, Vve Ricoeur, [2]-308p (mais indiqué en la boutique de Claude Barbin)
- tome neuvième, 1712, Paris, F Delaulne, [6]-336p
- tome dixième, 1712, Paris, F Delaulne, [4]-328p
- tome onzième, 1717, Paris, F Delaulne, 346p
- tome douzième, 1717, Paris, F Delaulne, 346p


Page de titre de l'EO du tome 8


Seulement, il y a un tome 6, sans mention d'édition, même collation que le 6 chez Barbin, paru en 1711 chez Michel Clouzier... donc du vivant de l'auteur (mort en 1715) et après sa dispute avec la veuve Barbin.

Page de titre du tome VI chez Clouzier


Quelqu'un aurait-il plus d'infos?

Wall

26 commentaires:

calamar a dit…

dans l'album de la Pléïade il y a un petit historique de cette publication, mais je ne l'ai pas sous la main pour vérifier s'il rentre dans ce niveau de détail. Je regarderai ce soir.

calamar a dit…

après vérification, désolé, pas plus de précision que l'article (brouille et publication des 4 derniers tomes).

Wall a dit…

Dommage pour moi, je crois que ça va rester un mystère...

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Voir mon étude sur les "Introuvables contes orientaux du XVIIIe siècle" in Le Magazine du bibliophile, n° 76, septembre 2008, p. 21-25.

calamar a dit…

une piste : il existe des livres publiés conjointement par Delaulne, Foucault, Clouzier, comme par exemple le Voyage littéraire de deux religieux bénédictins, par Martene et Durand, en 1717.
Ces éditeurs seraient associés ? et auraient pu se partager la publication des contes, chacun mettant son adresse sur ses exemplaires ?

Wall a dit…

Et où peut-on t-on trouver ce magazine?

Dans ce cas, si association il y a, ils ont peut-être réédité les premiers volumes avant de continuer la publication?

calamar a dit…

ou ils ont récupéré le reste du stock de la Veuve Barbin, et remis en vente avec une nouvelle page de titre ?

Wall a dit…

Là, il faudrait pouvoir comparer! C'est vrai qu'avec la collation identique, c'est fort possible.

En plus, le stock peut être passé chez Clozier à la mort de la veuve Barbin ou suite à la brouille avec Galland.

Un autre détail: j'ai trouvé une collation d'un tome 2 paru après le tome 4 (cf article). Barbin avait peut-être déjà ressorti le volume. De mémoire, je crois que le succès n'est pas arrivé avec le premier volume des mille et une nuit, mais une fois qu'il y en a eu plusieurs de publiés

Wall

Le Bibliophile Rhemus a dit…

C'est au château de Magny que Galland traduisit Les Mille et une nuit (Paris et Lyon, 1704-1717, 12 vol. in-12) ouvrage auquel il doit sa réputation :
c'est la même librairie, celle de Marie Cochart (1643-1707), veuve de Claude Barbin (1628-1698), qui publia les 6 premiers volumes en 1704 et le volume VII en 1706.Le volume VIII porte la mention "En la Boutique de Claude Barbin, Chez la Veuve Ricoeur, au Palais, sur le second Perron de la Sainte-Chapelle, 1709". Galland quitta la librairie Barbin qui avait inséré, à son insu, deux contes traduits du turc par Pétis de la Croix.Les volumes IX et X parurent en 1712 chez Florentin Delaulne (1664-1722). Les volumes XI et XII furent publiés en 1717, à Lyon, par Antoine Briasson, rue Mercière, au Soleil.

On peut s'abonner au "Magazine du bibliophile", 20 place du Vieux Marché,86500 Montmorillon.

Benoît a dit…

@ Wall : les 60 premiers numéro du Mag du bibliophile viennent de partir pour 52 Euros sur la Baie... Hugues avait prévenu !!! (bon, moi non plus, je n'ai pas cliqué, j'aurais dû...). Tu aurais trouvé dans ce lot l'article de Jean-Paul Fontaine. Et autre chose, j'ai 6 tomes des Mille et unes nuits/Galland, avec des gravures de Marillier, je ne les ai pas sous la main ; ils sont donc postérieurs à ceux que tu évoques... Puisque de mémoire chez un autre éditeur...

calamar a dit…

ah non, le numéro 76 ne fait pas partie du lot de 60 numéros... il s'agissait des numéros 1 à 60 (sauf le 49, absent du lot).
Mais à moins de un euro le numéro, c'est sans doute une bonne affaire. Comme quoi la mise en évidence sur un blog aussi lu que celui de Hugues n'explique pas forcément les enchères obtenues.

Wall a dit…

Je reviens sur cet ancien article. Le tome VI dont je parlais est identique à l'édition originale (les signatures correspondent aussi). Michel Clouzier a a priori bien remis en vente les exemplaires restants de la veuve Barbin

calamar a dit…

un mystère de moins, donc !

Wall a dit…

Oui, mais il reste encore beaucoup à identifier! Je me suis aperçu que Barbin avait fait 2 versions des 4 premiers tomes (ou plus? peut-être le 7) car on trouve des paginations différentes pour les éditions de 1704 et 1705.

On trouve aussi deux éditions avec des paginations qui diffèrent plus ou moins (certains volumes semblent identiques) à Lyon, à partir de 1705.

C'est tout le problème des éditions dont très peu d'exemplaires sont connus. Même l'exemplaire du baron Pichon n'avait pas tous ses volumes en EO...

Wall a dit…

Et pour les volume XI et XII, le privilège a bien été donné à Florentin Delaulne, qui a permis à Antoine Briasson d'en imprimer aussi.

Il semble que Briasson se soit entendu avec les différentes librairies dès 1705 pour imprimer à Lyon les Mille et une nuit.

L'EO à considérer n'est donc pas l'édition de Briasson mais celle de Delaulne, pour ces 2 tomes.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Quand a t'on vu pour la dernière fois une édition originale, même dépareillée, passer en vente aux enchères publiques?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Quand a t'on vu pour la dernière fois une édition originale (1714 -1717) en vente aux enchères publiques?
Marc

wall a dit…

Bonjour Marc

Les tomes dépareillés sont rarement catalogués, mais on en trouve parfois. J'en ai moi-même acheté dans un lot il y a peu de temps.
Si vous avez des tomes dépareillés, je suis toujours intéressé, au moins pour me documenter, au mieux pour acheter.
Pourriez vous me contacter directement sur entraidebibliophile@gmail.com

Wall

Anonyme a dit…

Merci Wall,
J'ai retrouvé en vente publique (22 juin 1949) une édition comme suit : "Lyon, Briasson (et Bruyset pour le tome VIII), 1709 - 1720, 12 volumes in 12, 4800 francs (de l'époque). (ref Grolier, 1949 - 1951). Quelqu'un dispose t'il de renseignements pour des ventes plus récentes , en ce qui concerne l'édition originale??? ( années 1970 - 2012). Marc

Wall a dit…

Pour ma part, je n'avais trouvé que l'exemplaire du baron Pichon.

Pour les dépareillés, il y en a eu un sur ebay récemment :
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=221151839699

Tout ce que j'ai trouvé.

J'insiste, mais si vous avez quelques volumes, pourriez vous prendre contact avec moi directement, ne serait-ce que pour ma doc, comparer avec ce que j'ai déjà trouvé.

Wall

Wall a dit…

PS: l'édition lyonnaise que vous citez est la seconde lyonnaise, au moins pour les premiers volumes. Je ne connais pas de volume en revanche chez Bruyset

Anonyme a dit…

Le Duc d'Aumont avait l'édition originale en 12 volumes de chez Barbin 1704, vendue lors de la dispersion de sa bibliothèque en 1783 pour 18 Louis d'Or. (pas plus de détails sur les volumes).

Anonyme a dit…

merci pour les informations / lien sur l'exemplaire d'ebay.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Ayant pu collationner un exemplaire du tome XII de l'édition 1717 chez Florentin Delaulne, il est inscrit en petits caractères sur la page de titre "imprimé à LYON", et se vend à Paris, Chez Florentin Delaulne, rue S Jacques, à l'Empereur. MDCCXVII. Avec Privilège du Roy. (1 feuillet de titre + 345 pages; au dos de la page 345 se trouve la table qui mentionne les deux contes du volume, à savoir : Page 1: "l'Histoire du Prince Ahmed & de la Fée Paribanou" et Page 194 :"Histoire des deux sœurs jalouse de leur Cadette" -(sans "s" du pluriel pour jalouse)-.

Ceci peut laisser à penser que l'édition "originale" du tome 12 soit en fait celle de Briasson, ou plus probablement que les deux éditions (lyonnaise et parisienne), aient été imprimées de concert à Lyon, et éditées simultanément, au partage équitable des deux éditeurs qui se seraient entendus entre eux. Ceci aurait réduit les frais d'impression, impression localisée en un seul endroit... vos commentaires et autres hypothèses sont les bienvenus!

Wall a dit…

Bonjour,
Pouvez vous me contacter par mail?

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.