Site Meter
Pour poser vos questions, une adresse:
entraidebibliophile @ gmail.com

Nous recherchons en permanence toute information sur les éditions des Mille et une nuit d'Antoine Galland avant 1730. N'hésitez pas à nous contacter si vous être en possession d'un volume.

samedi 12 mars 2011

Petit retour sur les reliures d'attentes

Bonjour,

il y a trois mois, je passais cette question : faut-il conserver les reliures d'attentes? Majoritairement, les réponses sont conservatrices, que ce soit sur le blog ou ailleurs, même si personnellement, je n'en suis toujours pas convaincu, mais bon, on disait autant de protestants, autant de protestantismes, je crois qu'on peut appliquer la même chose ici: autant de bibliophiles, autant de bibliophilies!

Un lecteur propose une solution différente : faire des chemises cartonnées.


Je crois que ça peut être un bon compromis entre conservation et esthétisme.

Wall

1 commentaire:

sandrine a dit…

Bonjour,
je trouve cette réalisation particulièrement judicieuse dans le choix des teintes et des papiers.
Même si sur le fond, je ne suis pas sûre d'avoir envie de faire dispararaître un livre dans un étui, il faut avouer que professionnellement, c'est la meilleure solution pour le mettre à l'abri des dégradations immédiates dues à la lumière, les petits doigts tentés, etc... tout en lui conservant son aspect d'origine; Surtout que celui là est en bon état.
Aprés, pour moi même, je le laisse tel quel, bien serré, entre deux autres livres, dans une bibliothèque vitrine fermée, avec un espace de respiration dans le fond et des petites boules de cédre(pour les petites bébétes qui volent). J'aére et verifie l'humidité.
Par contre,si la couverture, ou le dos,( couture cassée) avait été en piteux état... Je n'hésites pas une seconde et je me fais un bradel(emboitage), plein papier à dominante bleu.
Excusez moi pour la longueur du message, mais j'avais envie de m'arrêter sur votre bon sujet;
Bien à vous;
Sandrine.