Site Meter
Pour poser vos questions, une adresse:
entraidebibliophile @ gmail.com

Nous recherchons en permanence toute information sur les éditions des Mille et une nuit d'Antoine Galland avant 1730. N'hésitez pas à nous contacter si vous être en possession d'un volume.

lundi 30 août 2010

Les caractères de Théophraste

Un lecteur aimerait avoir plus de détails sur son exemplaire des Caractères de Théophraste, publié en 1699 à Paris chez Estienne Michallet. Le livre est annoté sur beaucoup de pages et la reliure est abîmée. La description est un peu rapide, mais voici la page de titre, et j'ajouterai d'autres photos dès que je les aurai.


Voici donc ses questions:
  • Cette édition est-elle recherchée?
  • Peut-il s'agit d'une contre-façon?
  • Quel en est la fourchette de prix approximative?

Wall

6 commentaires:

Emeline a dit…

Il est indiqué, d'une part, qu'il s'agit d'une traduction, donc je suppute aisément que ce livre aurait davantage de valeur avec un contenu écrit dans la langue originelle.

D'autre part, on note l'inscription "Dixième Édition", ainsi, force est de penser que la première édition aurait certainement davantage de valeur.

Cependant, ce ne sont que des hypothèses et je ne possède - hélas - pas ou somme toute très peu de connaissances en matière de livres anciens.

Emeline

Bertrand a dit…

Bonjour,

cette page de titre correspond effectivement à la dixième édition posthume donnée par Michallet (commencée par Michallet et terminée par sa veuve). C'est la dernière édition établie sur le plan donné par La Bruyère avant de mourir en 1696 (au moment de la parution de la neuvième édition originale). Cette édition définitive de 1699 est assez importante et pour être complète doit comporter un second volume publié à la suite à la date de 1700 et intitulé : "Suite des caractères de Théophraste, et des moeurs de ce siècle." Cette suite est publiée à l'adresse de la veuve Michallet à la date de 1700. La collation exacte de ces deux volumes est la suivante : Caractères à la date de 1699 : 1 feuillet de titre, 30 pages de Discours sur Théophraste, 662 pages pour les Caractères à proprement dits, XLIV (44) pages du Discours prononcé dans l'Académie française, 5 feuillets de table et extrait du privilège. Le second volume de la Suite des Caractères de Théophraste : 2 feuillets (1 faux-titre et titre), paginé 3 à 8 de "L'imprimeur au lecteur", paginé 9 à 229 (et 3 pages de table). Ces deux volumes se rencontrent assez rarement ensemble et bien relié à l'époque. Il doit y avoir un portrait de La Bruyère en tête du second volume, il manque souvent. C'est le seul portrait dit authentique de La Bruyère.

Pour vous parler maintenant des contrefaçons de cette édition, il en existe au moins une à la même date et à la même adresse que j'ai sous les yeux. Le titre est imprimé en rouge et noir, 1 feuillet de table, XVIII pages de Discours sur Théophraste, les Caractères y sont imprimés en petits caractères sur 460 pages. On trouve à la fin le Discours de l'Académie sur XXVIII pages. Le papier est moins beau, les caractères médiocres. Cette édition n'est pas courante.

Concernant la valeur de ces diverses éditions (que je prends plaisir à collectionner et à proposer à mes clients également), varie évidemment selon la reliure, veau ou maroquin, présence d'armes, etc. La plus rare est sans conteste la première de 1688 (la moins complète pourtant), et la plus recherchée est la neuvième de 1696 (la dernière donnée du vivant de La Bruyère et la plus complète). Les éditions intermédiaires sont intéressantes et ne sont pas à négliger. La reliure et l'état de conservation y fait pour beaucoup. On trouve assez facilement des exemplaires médiocres voire usagés. Il faut rechercher les exemplaires bien reliés à l'époque ou reliés en maroquin au milieu du XIXe siècle.

Voilà, en espérant avoir répondu à votre question. N'hésitez pas à me demander plus de détails.

Amitiés bibliophiles,
Bertrand Bibliomane moderne

Cedrus a dit…

Bonsoir,

Bertrand a tout dit, surtout le dernier paragraphe qui peut justifier des écarts importants.
pour avoir une idée très très approximative un méta moteur http://used.addall.com/ est utile.

Le blog de Bertrand est très bien fait et très instructif.

Benoît a dit…

Bertrand, quasi définitif comme d'habitude dans son jugement, rien à ajouter, à part vous souhaiter bienvenue à vous et votre blog, et ajouter ma petite touche perso d'embêteur terminologique : la page dont vous avez posté la repro n'est évidemment pas la page de garde, mais la page de titre !
A bientôt
Benoît P.

Wall a dit…

Je modifie... mauvaise relecture de ma part...

Benoît a dit…

et @Emeline : non, il ne s'agit pas d'une traduction... Au moment où la Bruyère publie ces (ses) Caractères, la provenance ou l'inspiration antiques, grecque ou latine, étaient des éléments "crédibilisants", et qui d'autre part plaçaient une oeuvre dans une histoire des idées encore largement dominée par les sages héllènes...